L’épreuve anticipée de français, dite EAF ou tout simplement Bac de Français est communément l’examen qu les lycéens de la classe de première passe en fin d’année, au mois de juin. Les résultats obtenus sont gardés de côté pour être comptés dans les notes prises en compte pour l’obtention du baccalauréat, l’année prochaine.

Il y a deux épreuves, une écrite et l’autre orale avec des coefficients variants selon la série suivie :

  • l’écrite se déroule pendant quatre heures
  • l’oral doit tenir 20 minutes, avec 10 minutes de présentation au préalable

L’épreuve écrite est composée d’un sujet, appelé corpus, rassemblant plusieurs textes ou un seul sur un thème étudié dans l’année tel le théâtre, la poésie, le roman…  choisis dans  le programme. Les documents peuvent être au nombre de cinq au maximum et deux au minimum.  Le coefficient est équivalent à 2 pour les élèves scientifiques et ceux qui sont en série économique et sociale et plus élevé pour les élèves littéraires, à 3.  L’épreuve est divisée en deux parties :


La première partie de l’épreuve se compose de plusieurs questions, de 1 à 4,  en rapport avec le ou les textes proposés dans le sujet, noté sur 4 points pour les séries générales et noté sur 6 pour la série STG (sciences et technologies de la gestion), qui n’ont d’ailleurs qu’une ou deux question à traiter. En principe, les question aident pour la suite de l’épreuve et demandent à être mise en relation entre elles et les textes proposés.

L’épreuve orale consiste en une explication de texte. Le texte est choisit le jour même de l’oral dans une liste de textes qui ont été étudiés dans l’année scolaire. Le texte est très souvent raccourci, ne dépassant pas 20 lignes, parfois un peu plus si c’est une pièce de théâtre.  Une question est posée par le professeur examinateur, c’est ce qui fait l’origine de l’explication de texte. Les textes sont à amener par le candidat en double exemplaire, un pour lui et l’autre pour le professeur. En rapport avec la question, on doit proposer des axes de lecture afin de déterminer les gros titres que l’on va développer face à l’examinateur. L’élève a trente minutes pour préparer son explication de texte, puis dix minutes suivront pendant lesquelles le candidat fera son exposé et en fin, l’examinateur peut poser des questions pendant dix minutes également. Le coefficient de cette épreuve est donné à 2 pour les séries générales et technologiques, mais qu’à 1 pour les séries STL et STI.