Le jour d’Arafat se déroule le neuvième jour de Dhoul Hiija, un mois lunaire. C’est une journée de l’aboutissement de la religion. Selon un haddith dit dans les deux recueils (Boukhari et Muslim), il ets dit que les juifs ont rapporté à Omar de lire un verset au prophète, et ce jour fut celui du jour d’Arafat

C’est une journée bénite, Allah l’a jura et la proclama de ses bienfaits. Le diable devient un être le plus exécrable au possible ce jour là.

Arafat est considéré comme un des lieux du pèlerinage les plus importants. Ce jour est consacré au rassemblement de plusieurs millions de pèlerins, sur le mont Arafat, à la station d’Arafat. Ils peuvent, en ce jour, honorer, glorifier, et prier Dieu. Ils sont tous en quête de Dieu et de son prophète, et de trouver la plus grande intimité avec eux, tous les musulmans font des bénédictions envers le prophète et sa famille. C’est un jour symbolique pour honorer le jugement dernier.  C’est aussi la journée pour pardonner les pêchés et l’affranchissement de l’enfer.

En ce jour, le jeûne est vraiment recommandé, voire obligatoire pour les personnes qui n’effectuent pas le pèlerinage ; on invoque également le Maître de l’Univers par excellence.

La charité de Dieu redescend en ce jour et sa miséricorde envahie le monde entier. Dieu, personnage divin, réalise les invocations et permet de nous laver de nos pêchés étant donné qu’il les pardonne aux repentis. Ce jour est aussi favorable pour se rapprocher du Seigneur, c’est une fois de plus, une façon d’amplifier ses efforts, de porter attention à sa prière, de bien réussir son jeûne, de se remémorer Dieu et profiter un maximum de tout ce qui est bien sur Terre, profiter de chaque porte du bien, ouverte.

  • Vendredi 25 octobre 2012
  • Lundi 14 octobre 2013


  • Samedi 04 octobre 2014
  • Mercredi 23 septembre 2015

FETE

Quand les fidèles arrivent à Arafat, il est important d’aller jusqu’à Namira comme le prophète. Quand le Soleil quitte le zénith, c’est le temps de la prière de midi (Dzouhour), et l’imam fait un discours où il développe les actions des pélerins ce jour là et ceux qui suivent. Par la suite, une autre prière se dit ainsi qu’une autre prière se déroule dans l’après midi (Asr). Il y aura donc une prière le midi et deux appels secondaires dits Iqâmah.