Le Rasksha Bandhan est une fête populaire hindoue qui est associé à la fraternité qui unit deux personnes, peu importe leur lien, qu’elles soient frère et sœur, ou alors amis proches autant qu’une vraie fraternité de famille.

Raksha Bandhan signifie précisément  le lien de la protection, on l’appelle aussi Rakhi, qui est sous forme d’un festival indien qui officie les relations entre frères et sœurs.

Certaines régions d’Inde, peuvent aussi appeler ce festival, Rakhi Purnima, surtout dans les régions du sud. Le festival est regardé par les Hinds et les Jains, deux communautés indiennes. Il se déroule un jour de pleine lune, appelé Shravan Poornima durant le mois de Shravan du calendrier hindou luni-solaire. Ce festival s’est répandue de façon plus populaire, puisque la reine, épouse du décédé Chittor, a participé à cet attachement en passant une corde au poignet de l’empereur Humayun de Mughal.

Selon une première légende, le rakhi viendrait du roi Ganesh. La sœur de ce dernier lui avait attaché un rakhi à son poignet et sa femme fut jalouse de cet attachement.

Une deuxième légende, celle de Krishna et Draupadi. Cette dernière avait déchiré un morceau de soie de son sari et l’avait mise autour du poignet de Krishna pour couvrir une blessure saignante sur son poignet. Krishna l’a considéra alors comme sa sœur. Krishna lui remboursa une dette de remerciement et d’amour lors de l’Acclamation-Haran, signifiant ‘habillement-enlevant’ se déroulant dans la cour du roi. Krishna honora son vœu envers Draupadi

Une autre légende vient du seigneur Yama, seigneur de la mort et de sa sœur Yamuna. Elle avait attachée un fil sacré à son frère et lui accorda l’immortalité. Yama décida alors que celui qui obtenait un rakhi de sa sœur devait la protéger et deviendrait immortel.

Une quatrième légende vient d’Alexandre. Son épouse, Roxana, a donné un fil sacré à Porus en demandant à ce que son mari ne soit pas laissé mort à la bataille en Inde en 326 avant JC. Lors de la bataille, Porus était sur le point de tuer Alexandre, en voyant son rakhi au poignet, il s’est abstenu de l’achever.

DATE

  • Jeudi 2 août 2012
  • Mercredi 21 août 2013
  • Dimanche 10 août 2014
  • Samedi 29 août 2015

FETE

On représente ce lien avec l’aide d’une petite corde fine (un rakhi en indien), un fil sacré, que la sœur doit mettre au poignet de son frère et à qui elle demande une protection en cette journée spéciale. Ce lien symbolise l’amour que la sœur porte à ce dernier et les prières faites pour son bien être à lui, ainsi que le vœu répétitif de protéger la sœur. En échange, le frère se doit d’offrir un présent à sa sœur et s’engage à s’occuper d’elle pendant qu’elle, lui donne des bonbons. Ils se donnent mutuellement des bonbons de l’un à l’autre. Plus tard, la partique s’est étendue au nord du pays et même les cousins pouvaient y participer, et quelque fois, les mères et filles se lient avec un rakhi avec leur cousins masculins (cousin-frère dans la langue régionale) dans un bon nombre de communautés.

Les garçons et hommes mûrs célibataires sont considérés comme des frères, et peuvent se dévouer à protéger leur sœur ou leur femme.

Il est possible qu’une fille attache un autre rakhi lorsque celle-ci est hors de la ville.