La fête de la Saint Jean se déroule en été, et est traditionnellement connue par ses feux, et par la fête de Jean le Baptiste. Le 24 juin, date de la saint Jean, on célèbre seulement les Jean ‘composés’ pas les Jean ‘seul’, qui a aussi une date précise, le 27 décembre.

Elle est accolée au solstice d’été qui a lieu le 21 juin habituellement et parfois les : 20 juin (1896, 2008, 2012), 22 juin (1975 et occurrence en 2302) ou extraordinairement le 19 juin en 2248. Les journées sont longues alors la fête commence plus tard dans la soirée et continue jusqu’au petit matin.  La fête de la Saint Jean correspond à des traditions préchrétiennes.

Elle se passe traditionnellement dans chaque paroisse de France, elle célèbre aussi la fête de la jeunesse où jeux et rites de passages se succédaient au moment de la réception des nouvelles personnes venant dans le village ou dans le quartier avec le bac en poche, souvent des adolescents et aussi au moment de l’élection du roi et de la reine de la Jeunesse. En plein saison estivale, cette fête est propice et donne lieu à des concerts.

Le matin avait lieu une messe dite de la Saint Jean durant laquelle on pouvait jouer et chanter l’hymne de Saint Jean Baptiste, qui d’ailleurs, a donné son nom aux notes de musiques. La veille au soir, une veillée est organisée qui rassemble un grand nombre de personnes autour d’un grand feu symbolique brûlant des bûches allumées par de jeunes adolescents, filles et garçons. Les jeunes sont, auparavant, allés quêter des morceaux de bois dans chaque habitation afin d’avoir assez de bûches pour faire une grand feu digne de ce nom. A la fin de la soirée, la coutume voulait laisser place à un bal nocturne, où tous les gens pouvaient danser à volonté.

DATE

  • Dimanche 24 juin 2012
  • Lundi 24 juin 2013
  • Mardi 24 juin 2014
  • Mercredi 24 juin 2015

FETE

Dans quelques villes et villages français, un bûcher de bois est élevé d’environ dix mètres de hauteur, et est allumé au soir du 24 juin. C’est en Alsace principalement, que cette tradition se déroule dans la Thur et dans la région de Thann, et la plus récente à avoir suivi la tradition est la vallée de la Doller. Elle est aussi en Lorraine à Harsault. On nomme le bûcher « fackel » en alsacien à Soultzbach-les-bains où la tradition continue est où le feu est nommé « Johanisfirla », elle est célébrée annuellement chaque dernier samedi du mois de juin. Ainsi, dans la région des Vosges et au sud du département de la Meurthe et Moselle, cette élevation est nommée différemment, c’est une « chavande ».